Kim Kardashian a discrètement permis à 17 prisonniers de recouvrer la liberté | Le Sac de chips
/potins

Kim Kardashian a discrètement permis à 17 prisonniers de recouvrer la liberté

AFP

Dans les trois derniers mois, Kim Kardashian et son équipe légale ont permis à 17 personnes qui purgeaient une peine à perpétuité en raison de crimes mineurs liés à la drogue de recouvrer la liberté.

Le programme «90 jours de liberté» lancé par Kim et son avocate Brittany K. Barnett s'appuie sur la réforme du système carcéral américain entamée par Donald Trump, comme l'explique TMZ.

La vedette paie les factures et Barnett s'occupe des procédures légales. Kim finançait secrètement le mouvement depuis quelques mois.

Par exemple, un certain Jamelle Carraway a retrouvé les siens après avoir purgé 11 ans d'une peine à vie. À l'âge de 31 ans, il avait été reconnu coupable de possession de cocaïne. Tranquillement, il réintègre la société en Illinois.

Eric Balcom, de la Floride, est de retour à la maison et a vu sa mère pour la première fois en 16 ans. Il avait été reconnu coupable d'un crime lié à la drogue et avait écopé d'une peine à perpétuité sans possibilité de libération.

Terrence Byrd a passé la moitié de sa vie derrière les barreaux: 25 ans pour être exact.

Pourquoi? Oui, encore en raison de possession de drogue. Il a profité de cette nouvelle liberté pour renouer avec la femme qui l'a élevé, sa grand-mère de 96 ans.

Le meilleur, dans tout ça? TMZ avance que Kim et son équipe tentent activement de faire libérer d'autres individus emprisonnés pour des crimes liés à la drogue.

À lire aussi

Et encore plus