Le palmarès des meilleures scènes de branlettes du cinéma québécois | Le Sac de chips
/potins

Le palmarès des meilleures scènes de branlettes du cinéma québécois

nd3000 - stock.adobe.com

 Aujourd’hui, le comédien québécois Pierre Curzi souffle 73 bougies.

 Tout d’abord, joyeux anniversaire Pierre! 

 Pour souligner cet heureux événement, le Sac de chips a décidé de lui rendre hommage en rédigeant le palmarès des meilleurs films québécois dans lesquels on peut voir un personnage prodiguer une branlette à un autre personnage. 

 1. Le déclin de l’empire américain

Courtoisie production

  

  

En première position du palmarès, nous retrouvons ce classique de 1986 signé Denys Arcand. Dans le film, Geneviève Rioux joue une étudiante en histoire qui donne des massages érotiques pour arrondir ses fins de mois. Pierre Curzi, lui, joue le client qui se fait branler. Qui ne se rappelle pas de la fameuse réplique «Mademoiselle... Je vais jouir!» ? 

 Fin du palmarès. Merci aux participants. 

 

À lire aussi

Et encore plus