Le Sac de chips | Pendant un an, il mange gratuitement au PFK en se faisant passer pour un employé du siège social
/unbelievable

Pendant un an, il mange gratuitement au PFK en se faisant passer pour un employé du siège social

Un étudiant de 27 ans a été arrêté pour avoir frauduleusement mangé sans frais dans différentes succursales de Poulet Frit à la Kentucky, en Afrique du Sud.

Selon ce que rapporte le India Today, l’homme (dont l’identité n’a pas été divulguée) fréquentait l’Université de KwaZulu-Natal et aurait réussi à manger gratuitement à tous les jours dans des PFK, pendant une année complète.

Chaque fois, il répétait le même manège: il entrait avec confiance dans l’établissement de restauration rapide et prétendait aux employés sur place qu’il était envoyé par le siège social de la firme pour s’assurer de la qualité de nourriture servie.

Selon LadBible, d’autres sources affirmeraient aussi que l’imposteur s’était doté d’une fausse carte d’identité du «siège social» et qu’il portait des vêtements chics pour avoir davantage de crédibilité.

En au moins une occasion, on l’aurait même vu arriver à un établissement de PFK à bord d’une limousine.

Un employé de la chaîne de poulet frit a déclaré à Xpouzar: «Quand on le voyait arriver, on faisait de notre mieux, pour ne pas le contrarier. Il était tellement crédible parce qu’il dégageait beaucoup de confiance. Des collègues d’autres succursales PFK le connaissaient aussi.»

Cette personne a poursuivi en décrivant ainsi les agissements du fraudeur alimentaire:  «Il se précipitait dans la cuisine et vérifier absolument tout, en prenant des notes, et en demandant ensuite des échantillons de ce qu’il voulait. Il a probablement déjà travaillé pour PFK parce qu’il connaissait tout.»

L’histoire a d’abord été révélée sur Twitter par un journaliste kenyan via un tweet devenu viral.

Évidemment, sur le réseau social à l’oiseau bleu, plutôt que de condamner le charlatan, les usagers s’extasiaient devant son audace.On le qualifiait notamment de héros ou de légende, en plus de suggérer à PFK de l’embaucher.

Peut-être aimerez vous aussi...

À lire aussi

Et encore plus