Un Québécois écrit aux dirigeants de tous les pays du monde pour leur demander un autographe, et, à la surprise générale, la plupart acceptent | Le Sac de chips
/unbelievable

Un Québécois écrit aux dirigeants de tous les pays du monde pour leur demander un autographe, et, à la surprise générale, la plupart acceptent

Image principale de l'article Un Québécois récolte leurs photos autographiées
Facebook Our Glorious Leaders

Un Montréalais accumule depuis quelques années les autographes de politiciens de partout sur la planète et partage les fruits de sa récolte sur sa page Facebook Our Glorious Leaders.

Julien Fournier, 35 ans, a eu la piqûre des photos autographiées de politiciens après avoir voulu jouer un vilain tour à un ami. 

«J'ai un couple d'amis qui venait de déménager à Toronto, au grand désarroi d'un des deux membres. Je voulais simplement faire une blague de mauvais goût en leur offrant un cadre avec la photo de Kathleen Wynne, la première ministre de l’Ontario, à l’époque», raconte-t-il. 

Constatant qu’il avait été plutôt facile de soutirer une photo autographiée à une politicienne de renom, Fournier a alors entrepris de quémander des photos à tous les premiers ministres provinciaux du Canada puisque, étonnamment, cela fonctionnait. 

Facebook Our Glorious Leaders

Il a ensuite étendu ses demandes à l'ensemble du monde, continent par continent, puis aux dirigeants de provinces/états, puis aux dirigeants de municipalités, puis aux dirigeants d'organismes intergouvernementaux.  

«Je conserve un fichier pour suivre toutes les demandes, je suis maintenant rendu à 752», avoue-t-il, fier de l’ampleur de son projet. 

Considérant que la Terre compte un peu moins de 200 pays, ces 752 demandes signifient donc que beaucoup de dirigeants d’administrations autres que celles des États ont été sollicités. 

Fournier le confirme: «Tous les dirigeants de “pays”, en incluant des entités comme le Vatican, Andorre, etc., sont déjà faits. Ils ne répondent pas vite, contrairement aux plus petites administrations, comme les villes, dit-il. Parmi les personnes contactées, il y a des présidents, des premiers ministres, des gouverneurs, des maires, des directeurs généraux». 

Facebook Our Glorious Leaders

Frais de poste

Écrire des lettres ainsi aux quatre coins du globe doit être un excellent moyen de faire souffrir son porte-feuille, suppose-t-on. 

Eh bien, pas du tout! 

«J’ai tout fait par courriel. Cela n’a rien coûté. Rien, sauf du temps», indique le collectionneur de photos de politiciens, particulièrement fier de celle d'Emmanuel Macron, l’actuel président français, de laquelle il dit: «La grande classe, la perfection.» 

Facebook Our Glorious Leaders

Parmi ses meilleures prises, il cite aussi le portrait d'Omar al-Bashir, le président du Soudan. 

«Les dictatures sont généralement très difficiles à contacter, et, quand je trouve une adresse, ils ne répondent pas. Omar est le seul dirigeant de ce genre qui a envoyé sa photo. Il est recherché par la Cour Pénale Internationale pour crime de guerre, crime contre l'humanité et génocide. Avec tout ça, on pourrait croire qu'il est occupé... mais il ne l’est pas assez pour ne pas envoyer sa photo!», s’exclame notre chasseur d’autographes. 

Facebook Our Glorious Leaders

Fournier ne se fait pas toutefois pas trop d’idées. Il sait bien que tous n’acquiesceront pas à sa demande. 

«Les pays dictatoriaux sont en général peu ouverts sur le monde, dit-il. C'est très difficile d'y contacter des représentants officiels. Au premier rang, la Corée du Nord. Ce n'est pas un hasard si j'ai choisi l'image de Kim Il-Sung (fondateur de la Corée du Nord) pour nos comptes Facebook et Instagram.» Au final, avec toutes ces belles photos, Julien Fournier aimerait organiser une exposition. «Tout cela peut sembler banal, mais il y a beaucoup d'information sociale et politique à analyser de cet exercice. Je voudrais éventuellement utiliser tout le travail et les nombreuses heures que j'ai mis là-dedans pour sensibiliser les gens à l'importance de nos régimes démocratiques», révèle-t-il sagement. 

En attendant, il consacre ses énergies à faire engraisser son catalogue d’autographes. Plus spécifiquement, il s’attarde aux villes de l'Europe occidentale et à quelques projets spéciaux, comme les villes portant le nom de Springfield aux États-Unis (en référence aux Simpsons) et à toutes les villes mentionnées dans la chanson Route 66.  

Facebook Our Glorious Leaders

 

Facebook Our Glorious Leaders

 

Facebook Our Glorious Leaders

 

Facebook Our Glorious Leaders