[VIDÉO] Un shérif se fait interrompre par un dildo volant attaché à un drone | Le Sac de chips
/unbelievable

[VIDÉO] Un shérif se fait interrompre par un dildo volant attaché à un drone

Image principale de l'article Interrompu par un dildo volant attaché à un drone
Capture d'écran / Facebook

Le jour qu’on attendait tous est enfin arrivé: un politicien a ENCORE été ridiculisé par un pénis volant pendant une conférence de presse.

Si on dit «encore», c’est que c’était déjà arrivé une fois, en 2007, en Russie.

• À lire aussi: Ce n’est pas toujours facile d’avoir le plus gros pénis du monde

Cette fois-ci, c’est un shérif américain faisant campagne pour le poste de maire d’Albuquerque (Nouveau-Mexique) qui a été victime d’un attentat au dildo aérien.

Manuel Gonzales III participait à une assemblée pré-électorale, mardi, quand un OVICUP (objet volant identifié comme un pénis) a fait irruption au-dessus de son audience.

Comme le signale Vice News, un rire nerveux a d’abord fusé de l’assistance, avant que le politicien continue son discours et qu’une femme ne mentionne finalement l’éléphant dans la pièce.

«Est-ce que c’est une queue sur un drone?», a-t-elle demandé, très perspicacement. 

• À lire aussi: Les gros nez pourraient être liés aux gros pénis, selon une étude

C’était exactement cela.

Un homme est finalement intervenu pour tirer le phallus ambulant vers le sol. (à 4:54 dans cette vidéo.)

À la suite du vol du sexe, une échauffourée a éclaté au cours de laquelle un jeune homme de 24 ans a asséné un coup aux mains du candidat Gonzales en voulant récupérer l’OVICUP.

• À lire aussi: Nous approchons le nouvel âge d’or des petits pénis

Une fois l’altercation terminée, Kaelan Ashby Dreyer a été arrêté et accusé de plusieurs chefs, mais selon le Washington Post, il a clamé son innocence en disant que son coup était accidentel et qu’il ne voulait que protester contre la réponse de Gonzales à une des questions qui lui avaient été posées.

Il n’est pas clair qui pilotait le pénidrone.

Un compte Twitter créé en mai dernier et baptisé @DongCopter505 a revendiqué l’attentat.

L’aspirant maire, lui, a dit: «Je ne me laisserai pas intimider».

À voir aussi sur le Sac de Chips:

s

s

s


Sur le même sujet