Il meurt de la COVID un mois après avoir publié des tweets antivaccin devenus viraux | Le Sac de chips
/unbelievable

Il meurt de la COVID un mois après avoir publié des tweets antivaccin devenus viraux

Image principale de l'article L'auteur de tweets antivaccin meurt à 34 ans
Capture d'écran Instagram

Un homme de 34 ans qui s’était moqué de la COVID-19 et de la vaccination à plusieurs reprises sur Twitter est décédé du coronavirus plus tôt cette semaine, rapportent plusieurs médias américains. 

Stephen Harmon, un résident de la région de Los Angeles, a succombé à la COVID mercredi.

Le 3 juin dernier, l’Américain avait publié un tweet dans lequel il affirmait «If you’re having email problems, I feel bad for you son. I got 99 problems but vax ain’t one» (Si tu as des problèmes de courriel, j’ai de la peine pour toi, mon fils. J’ai 99 problèmes, mais le vaccin n’en fait pas partie), modifiant ainsi les paroles d’une chanson du rappeur Jay-Z afin de se moquer du vaccin.

• À lire aussi: La mère du petit Jérémy veut que François Legault prenne «des vacances sur la chaise électrique»

• À lire aussi: Ce complotiste pense que le Canadien va gagner la coupe et que ça fait partie de la conspiration

Le tweet était alors devenu viral. Son compte est maintenant privé, mais des captures d'écran circulent encore sur les réseaux sociaux.

Le 8 juillet dernier, Stephen Harmon avait récidivé en critiquant sur Twitter les employés de l’État qui faisaient du porte-à-porte pour encourager la population à se faire vacciner, les qualifiant de «JaCovid Witnesses» (Témoins de Jé-Covid... un excellent jeu de mots).

Il y a seulement quelques jours, l’homme avait publié des photos de lui dans un lit d’hôpital. Il affirmait alors souffrir d’une pneumonie, indiquant que son niveau d’oxygène était très bas et qu’il devait être intubé. 

• À lire aussi: Une Tiktokeuse a la réponse parfaite pour ceux qui croient que le vaccin rend les gens magnétiques

• À lire aussi: Voici comment afficher que vous avez été vacciné dans votre photo de profil

Trois jours avant son décès, Harmon avait écrit «Si vous n’avez pas la foi que Dieu peut me guérir davantage que votre stupide ventilateur, sortez de ma chambre, parce qu’il n’y a pas de place ici pour la peur et le manque de foi!», sur son compte Twitter

Une triste histoire.

À voir aussi sur le Sac de chips:

s

s

s

s

Sur le même sujet