Un infirmier photographe documente l'enfer du coronavirus dans son hôpital | Le Sac de chips
/touching

Un infirmier photographe documente l'enfer du coronavirus dans son hôpital

Image principale de l'article Un infirmier photographe raconte sa bataille
AFP

Une infirmière endormie sur une chaise après douze heures de travail, son masque encore sur le visage, une autre qui semble pleurer: infirmier et photographe, Paolo Miranda raconte, sur Instagram, le combat de ses collègues de l'hôpital de Crémone en Italie.  

• À lire aussi: Un Italien atteint de la COVID-19 nous dit de ne pas prendre le virus à la légère 

 

 

Cette ville est en Lombardie, dans la région de Milan, de loin la plus touchée par la pandémie de COVID-19 en Italie, avec plus de 3000 morts sur les 5000 recensés dans le pays. Pourtant performant, le service hospitalier de cette région est submergé par l'afflux de malades.   

Voici plusieurs photos du photographe et infirmier Miranda prises sur son lieu de travail:  

AFP

C'est le quotidien de ces soignants éreintés que veut montrer Paolo Miranda.   

AFP

Sous un autoportrait de lui en combinaison dans un ascenseur, en chemin vers les malades (photo tout en haut de l'article), il décrit ce projet comme une alliance de son «travail» d'infirmier et de sa «plus grande passion, la photographie».    

AFP

«Nous ne sommes pas des héros, nous sommes des professionnels et avant tout des êtres humains», écrit-il sous une de ses publications, qui montre une infirmière tentant de consoler une collègue, accroupie dans un couloir, effondrée, la tête entre les mains.     

  

AFP

 

• À lire aussi: Une ancienne gagnante d'OD annonce qu'elle reprend son travail d'infirmière 

«La peur de la contagion est également forte pour nous, professionnels de la santé», écrit-il encore sous le cliché de deux collègues qui s'enlacent, masques sur le visage, charlottes sur la tête.    

AFP

Mais Paolo Miranda ne montre pas que l'épuisement, le chagrin et la peur. Il y a aussi les sourires de son «équipe», pouces levés. «Nous, nous n'abandonnons pas malgré la fatigue, vous, vous restez à la maison», demande Paolo Miranda.   

AFP

 

Son compte Instagram, paolomiranda86, est désormais suivi par près de 20 000 abonnés.  

N'OUBLIEZ PAS L'HYMNE QUÉBÉCOIS AU LAVAGE DE MAINS: 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus