Accusée de transphobie, Bette Midler réagit | Le Sac de chips
/potins

Accusée de transphobie, Bette Midler réagit

Image principale de l'article Accusée de transphobie, elle réagit
AFP

Bette Midler se défend de toute transphobie et appelle à l’union pour la sauvegarde de la démocratie.

La star de la chanson et du cinéma a répondu aux critiques concernant un message sur Twitter, du 4 juillet, dans lequel elle s'en prenait à l'utilisation d'un langage non genré, où le terme «femme» disparaissait au profit de termes neutres («personnes», par exemple) pour désigner les personnes transgenres ou non binaires. 

• À lire aussi: Commentaires louches et transphobie: J.K. Rowling est dans le trouble et reçoit des menaces de mort

Dans ce même message, elle exprimait son inquiétude quant à l'annulation de l'arrêt Roe v. Wade par la Cour suprême des États-Unis – annulation qui signifie que les dirigeants de chacun des États américains peuvent rendre l'avortement illégal.

Après une vague de commentaires en ligne, Bette Midler a répondu sur Twitter le 5 juillet pour expliquer que son message précédent était une réponse à un article «fascinant» publié dans le New York Times en début de semaine. 

«Il n'y avait aucune intention d'exclusion ou de transphobie dans ce que j'ai dit; il ne s'agissait pas de cela, a-t-elle commencé. Il s'agissait de la même vieille me*de que les femmes – TOUTES LES FEMMES – supportent depuis les hommes des cavernes. Même à cette époque, les hommes étaient en tête de liste. Mais sérieusement, les amis, si quelqu'un qui a lu ce tweet pense que je n'ai rien d'autre que de l'amour pour les personnes marginalisées, allez sur Wikipedia et tapez mon nom!»

• À lire aussi: Elliot Page donne sa première entrevue depuis son coming out et partage des photos

Bette Midler a poursuivi en insistant sur le fait qu'elle a toujours soutenu la communauté LGBT. 

«Je me suis battue pour les personnes marginalisées d'aussi loin que je me souvienne. Pourtant, si vous voulez rejeter mes soixante ans d'amour et de préoccupation avérés pour un tweet qui a accidentellement mis en colère les personnes que j'ai toujours soutenues et adorées, qu'il en soit ainsi, a poursuivi l'actrice de Beaches. Mais la vérité, c'est que la démocratie nous glisse entre les doigts! Je suis à fond pour essayer de sauver la démocratie pour TOUT LE MONDE. Nous devons nous unir, car, au cas où vous n'auriez pas fait attention, divisés, nous tomberons définitivement.»

• À lire aussi: Daniel Radcliffe se dissocie des commentaires transphobes de J.K. Rownling

En réponse à la déclaration de Bette Midler, la politicienne américaine Stephanie Byers – première personne ouvertement transgenre à siéger à l'assemblée législative du Kansas – lui a demandé d'en faire plus. 

«Bette, je suis la première amérindienne transgenre élue à une législature d'État aux États-Unis. Les personnes contre les femmes trans utilisent votre tweet comme preuve que même les libéraux sont contre la communauté trans. Si ce n'est pas le cas, dites spécifiquement que les hommes et les femmes trans sont des hommes et des femmes», a-t-elle lancé.

À voir aussi sur le Sac de Chips: 

s

s

s

Sur le même sujet