Vous pouvez maintenant inviter un lama à vos réunions vidéo pour quelques dizaines de dollars | Le Sac de chips
/pets

Vous pouvez maintenant inviter un lama à vos réunions vidéo pour quelques dizaines de dollars

Image principale de l'article Vous pouvez inviter un lama à vos réunions vidéo
Image Anna Sweet/Sweet Farms

Un refuge pour animaux californien offre maintenant la possibilité d’ajouter un peu de piquant à vos réunions vidéo sur Zoom.

Selon ce que rapporte le Business Insider, vous pouvez désormais faire participer un lama, une chèvre ou tout autre animal de la ferme à vos appels vidéo, moyennant une somme légèrement inférieure à 100 $.

Le projet mis sur pied par le sanctuaire pour animaux Sweet Farms a été baptisé Goat 2 Meeting. Il permet d’inviter des animaux de la ferme à des 5 à 7 virtuels ou à des appels conférence corporatifs, selon ce qu’a déclaré sa créatrice Anna Sweet à Business Insider.

Image Anna Sweet/Sweet Farms



Depuis son inauguration à la mi-mars, plus de 300 requêtes pour de la compagnie animale virtuelle auraient ainsi été passées.

• À lire aussi: Un cerisier japonais millénaire en fleurs malgré les catastrophes

Et dans une rencontre virtuelle pour une firme d’avocats, ces derniers auraient fait participer leurs enfants pour leur montrer les animaux et visiter virtuellement la ferme.

Les tarifs pour inviter un animal à une conférence vidéo varient en fonction de la durée et du nombre de participants.

Ainsi, pour 65$, vous pourriez avoir droit à une visite virtuelle de la ferme d’une durée de 20 minutes pour jusqu’à 6 participants.

Et pour les réunions avec plus de personnes, vous pourriez inviter un animal (comme une chèvre, un mouton, un porc, une vache, une dinde ou un lama) pour une apparition de 10 minutes en échange de 100$.

• À lire aussi: [VIDÉO] Arnaud Soly ouvre les yeux des Québécois et nous dit la vérité sur la COVID-19

Anna Sweet a eu l’idée de montrer virtuellement ses animaux puisque en raison des consignes de confinement en vigueur en Californie, elle ne peut plus recevoir de visiteurs payants à son sanctuaire.

Elle espère donc récupérer une partie des revenus perdus grâce à son projet Goat 2 Meeting.

Quant à savoir si tout cela respecte les droits des animaux, on vous laisse juger...

À voir aussi sur le Sac de Chips:




Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus