Mon ami veut ingérer du cannabis! | Le Sac de chips
/unbelievable

Mon ami veut ingérer du cannabis!

Image principale de l'article Mon ami veut ingérer du cannabis!

En collaboration avec  


On a tous cet ami. Le mien, c'est Louis-Jérémy.   

Louis-Jérémy a déjà fumé un joint, mais récemment, il a pensé essayer quelque chose de nouveau: ingérer du cannabis.                          

J'aurais pu lui sortir mes stats de la source d’information la plus fiable et avoir l'air brillant: selon l’Enquête québécoise sur le cannabis 2018, 22,5 % des personnes qui ont consommé du cannabis dans les 12 mois précédant l’enquête l’ont ingéré sous forme de nourriture et de boisson... Mais vous le connaissez, il s'intéresse davantage à l'expérience et pense vivre quelque chose de similaire à son joint.          

J'ai dû lui dire: LJ, arrête de niaiser et laisse-moi t'expliquer:          

  

Lorsque tu inhales la fumée ou la vapeur du cannabis, les effets ne mettent que quelques instants avant de se manifester. Quand tu l’ingères, ça n'a rien à voir! Les effets peuvent alors prendre de 30 à 60 minutes avant de se faire ressentir.                          

En plus, quand tu manges du cannabis, les sensations recherchées durent entre 5 et 12 heures. C'est clairement plus que la durée de 1 à 4 heures lorsque tu fumes. Penses-y-bien mec, surtout si tu dois être au sommet de tes capacités plus tard dans la journée.                          

  

Il vaut mieux y aller mollo avant de manger ou de boire un produit infusé au cannabis. Puisque les effets prennent du temps à se manifester, tu devrais commencer doucement, à petites doses (tu ne seras pas prisonnier d’effets plus puissants que tu ne l’aurais souhaité!).                          

J'ai aussi conseillé à Louis-Jérémy de garder son cannabis en lieu sûr. Comme la substance est dissimulée dans de la nourriture, il ne faudrait pas qu’une bouche innocente en consomme par inadvertance. Imagine le petit Noah, 7 ans et 3/4, gelé sur le pot: c'est évidemment non!                         

Puis, je lui ai suggéré de s'entourer de personnes de confiance avant de consommer.            

  

Les effets du cannabis comestible peuvent être variables. Il est donc préférable de se trouver un conducteur à jeun qui peut aller te reconduire à la maison ou t'aider si les choses tournent mal (entre toi et moi, la consommation accidentelle, la surconsommation, la teneur en THC variable d’un produit à l’autre et à l’intérieur d’un même produit, et puis, le côté imprévisible des effets psychoactifs peuvent faire en sorte de se retrouver dans des situations inconfortables).                                      

Finalement, j'ai terminé ma longue conversation avec mon «ami» en lui disant de s'écouter et surtout de s'informer avant de consommer. Après tout, une fois convenablement outillé, il est le meilleur juge pour prendre des décisions éclairées concernant sa consommation de cannabis. Pas vrai?                

Parce que c'est important de prendre une décision éclairée et de connaître les risques reliés à la consommation de cannabis, visite le site Québec.ca/cannabis  

Sur le même sujet