Il meurt de la COVID-19 mais est élu quand même aux États-Unis | Le Sac de chips
/unbelievable

Il meurt de la COVID-19 mais est élu quand même aux États-Unis

Image principale de l'article Un candidat mort de la COVID-19 a été élu
PHOTO D'ARCHIVES, AGENCE QMI

Un candidat républicain mort de la COVID-19 en octobre a remporté les élections à la Chambre des représentants dans le Dakota du Nord, aux États-Unis, mardi.

• À lire aussi: Un influenceur de 33 ans qui ne croyait pas à la COVID-19 en meurt

David Andahl est mort à 55 ans le 5 octobre, après avoir été hospitalisé pendant quatre jours à cause du coronavirus.

Pour justifier son élection, un procureur du Dakota du Nord avait déclaré suivre la règle «américaine» selon laquelle «les votes exprimés pour un candidat décédé doivent être comptés», a rapporté le New York Post.

«Si un candidat décédé obtient la majorité des voix, le candidat est élu», avait précisé Wayne Stenehjem.

Ce n'est évidemment pas la première fois qu'une situation semblable se produit: «Un pimp grand supporter de Donald Trump remporte ses élections haut la main même s'il est mort depuis un mois».

Dans ce cas de figure, le Parti républicain est autorisé à désigner un remplaçant au défunt candidat.

David Andahl était en lice pour le 8e district à la Chambre des représentants. Dans cette circonscription représentée par deux élus, l’autre candidat républicain, Dave Nehring, a aussi gagné.

À VOIR AUSSI   

s

s

s

Sur le même sujet